aPhone

Publié le 5 décembre 2012 Le Joker.
Thèmes : communications.

Steve Jobs RIPDepuis que Steve Boulot nous a quitté inopinément, la pomme américaine n’a cessé de se gâter. Sans doute pour harmoniser avec les gâteux qui lui servent d’actionnaires ? Aujourd’hui je vais donc dire du mal de l’i-phone, l’i-pad, l’ipod, l’ibouc, l’i-store et tout ces trucs i-nutiles qui sont voués a grignotter petit a petit l’espace occupé par les objets qui font ce qu’on leur demande, rien que ce qu’on leur demande, et tout ce qu’on leur demande et qui en plus ont l’outrecuidance de ne pas tomber en panne ou pire d’être réparables. Je taperai un peu aussi sur la vie et l’oeuvre de Willam Portails. Puis je vous expliquerai ce que sera l’informatique de demain si vous continuez a gober toute cette compote (de pommes vous aviez deviné).

Windows 2Au début (je commence la ou j’ai commencé, hein ? Pas du temps ou l’équivalent de votre montre calculatrice avait la taille de tout un immeuble), au début donc, il y avait un petit boutonneux a lunettes qui avait réussi a embrouiller le grand bleu en lui fourgant le « Dirty Operating System » comme étant la meilleure solution pour équiper ses ordinateurs personnels (Pendant ce temps la, je m’escrimais sur mon Commodore 64 a essayer de faire bouger une brique rouge a gauche et a droite de mon écran a l’aide de nombreuses lignes de codes recopiées à la main). Puis, dans la boite du petit boutonneux, ils ont commencé à essayer de recopier l’interface graphique de celui qui avait failli leur souffler l’affaire (le Graphical Environnement Manager que connaissent beaucoup de musiciens ayant utilisé un Atari ST). Il y avait déjà un « bureau » sur lequel on pouvait placer des « icones » et on ouvrait des « fenêtres » dans lesquelles on pouvait visualiser le contenu des « dossiers ».

Windows 2Il ont donc appelé leur nouvelle « création » : Fenêtres. Comme leur système était une surcouche placée au dessus de la daube du début, forcément ça plantait tout le temps. C’est a peu près a cette époque que deux illuminés ont pensé à développer un ordinateur pour les gens qui n’y connaissent rien, où il suffirait de pousser un bouton pour que ça marche tout seul et c’est pourquoi ils l’ont appelé : Pomme (sans doute rapport a leurs clients ?). A l’époque il y avait encore plein de machines non compatibles qui faisaient plein de trucs dans tous les sens donc personne n’a fait attention a eux.

Puis comme la boite qui faisait des Fenêtres avait un petit boutonneux qui vendrait des congélateurs aux esquimaux,… subrepticement… sans que personne s’en aperçoive,… les Fenêtres étaient installées par défaut sur tous les Personals Computers en toute illégalité (mais bon, vous savez ce que c’est… Le business avant tout) laissant une toute petite place aux Pommes qui pensaient différent. Mais comme tout ceci n’était pas satisfaisant pour tout le monde, un finlandais a eu l’idée de créer un vrai système fiable et efficace comme en possédaient seulement les grosses entreprises (UNIX) mais pour tout le monde et gratuit (Linux). Au début, ça ne marchait pas très bien non plus. Et il fallait mettre les mains sous le capot pour faire avancer les choses. Mais comme ce qui était trouvé par un profitait a tout le monde, le système a évolué assez rapidement pour devenir une alternative fiable aux Pommes et aux Fenêtres (enfin pour ceux qui voulaient bien comprendre qu’il y avait des trucs sous le capot)

OS X LeopardPuis tout a été très vite… Les Fenêtres ont grossi comme des oignons, de surcouches en surcouches, laissant la place à plein de failles que des petits rigolos se sont amuser a exploiter avec des « Virus » pour finalement vous vendre des « Antivirus » telle est la loi du marché, et les Pommes se sont décidé enfin a changer le système pourri qui équipait leur machines par une espèce d’UNIX caché sous le capot (on peut le trouver dans le terminal et faire plein de trucs rigolos avec mais la plupart des gens ne savent même pas ce qu’est un « Terminal » alors ?). Les système Linux sont devenus aussi simples d’utilisations que les Fenêtres mais tout le monde était désormais obligé d’acheter des Fenêtres avec leur ordinateur même s’ils n’en voulaient pas. A moins de payer plus cher et d’avoir une jolie Pomme.

Mais le fait que de simples « Clients » puisse posséder une machine capable de faire plein de choses ne plaisait pas tellement aux vendeurs de « Logiciels » ni aux Pommes, ni aux Fenêtres (tandis que sur les systèmes Linux on pouvait utiliser quasi gratuitement plein de logiciels qui faisait la même chose). Alors, ils ont pensé à l’informatique de demain… Avec le « Cloud ». Et les Tablettes… L’idée grosso modo est de remplacer votre bon vieil ordinateur dans lequel vous pouvez modifier des programmes existants, programmer (ou installer) des fonctions qui ne sont pas prévues dans le manuel, utiliser une vieille version d’un logiciel que vous avez acheté alors que de nouvelles versions payantes sont en ligne etc…. mais finalement qui vous conviennent plutôt bien (comme sur un système Linux un peu) contre un écran avec lequel vous ne pourrez rien faire d’autre que de vous connecter dans des « Stores » pour utiliser des programmes que dans le cadre d’un contrat de service comportant un « contrat de license » si long que vous ne le lirez pas et que donc vous avez perdu. Ces programmes ne seront même plus installés sur votre machine, ils seront en lieu sur… Ailleur ! Dans un nuage (le « cloud »), on ne sait pas très bien où. Avec vos données personnelles aussi, tant qu’a faire. Et tout ça sans cryptage (:D). Mais personne (mis a part les services de police, les grandes entreprises, les publicitaires, et tout ceux qui pourraient vous transformer en vache a lait) ne pourrait y avoir accès (Mouhouhouhahahahahahaargh !).

Mais la cerise sur le gâteux, et ce qui m’a incité à vous faire ce petit historique de l’informatique, c’est un récent brevet déposé par les actionnaires de la Pomme pour un système permettant sur un simple appel GSM de désactiver tout ou partie des fonctions de votre appareil. Par exemple dans une manif les fonctions camera ne fonctionneraient pas… Par exemple à la sortie d’un nouveau modèle, l’ancien donnerait des signes de fatigue… Et tout es sortes d’applications rigolotes que je vous laisse imaginer. Entre ce petit brevet et l’obsolescence programmée que ces gens là mettent en place pour vous, vous feriez bien de commencer a stocker les anciens modèles (vous savez ceux qui ont une durée de vie de plusieurs dizaines d’années tels que G4, PIII, etc…) si vous ne voulez pas fermer vous même la porte de la cage. Et en plus ces « vieux » modèles sont a vendre pour une bouchée de pain :D



Commentaire du 11 déc 2012, 03:16.

Ouuuuarf… en plus j’ai eu la surprise amusée de lire une fenêtre où un programme bizarre (lequel ?) disait que ce blog contrevenait… en fait je ne sais pas à quoi.

Ce billet est on ne peut plus juste. Il ne dit pas combien était cher le sus-nommé UNIX dans lequel j’ai dû parfois me plonger (en mode console évidemment). Une sorte de DOS, mais vraiment sécurisé pour l’utilisateur, ce que n’est toujours pas la belle Fenêtre, qui protège uniquement (ou iniquement ?) le noyau du système dans la toute dernière version. Si la bécane est prévue pour.

Commentaire du 14 déc 2012, 17:54.

La fenêtre simule le filtre gouvernemental que ces nases des putes voulaient mettre en place avec la loi dopi. J’en ai fait un plugin wordpress pour ceux que ca amuse :D Il y a aussi une presque copie de la page que le gouvernement a mis en place pour que les gens puissent dénoncer sur Internet et qui elle existe déjà.

Pour que la page ne s’affiche pas il faut que la variable hadopi ait la bonne valeur évidemment les geeks l’auront repéée dans l’URL ^^

Nuno
Commentaire du 26 déc 2012, 13:30.

Superbe resume de l’histoire de l’informatique personnelle. A recommander a tous les profs de cm2 :-)